Au Boni d'Auge

Genèse et philosophie du projet

Un premier projet a été initié en février 2013 globalement sur le même programme, avec déjà l'ambition d'un projet à dimension écologique, mettant en œuvre des matériaux naturels, recyclables, économiques, à faible empreinte environnementale.
Le projet n'a finalement pas été réalisé car probablement pas assez mûr, tant du point de vue architectural que du système constructif en lui-même.
Deux années de réflexion ont permis non seulement d'améliorer de nombreux aspects typiquement architecturaux (dimensions du bâtiment, disposition intérieure, façades, ...) mais aussi de repenser radicalement la mise en œuvre.

La prise de conscience de l'impact environnemental des modes constructifs dits "traditionnels" (en réalité issus de l'immédiate après-guerre) fut le point de départ de ces réflexions.
Le réchauffement climatique, l'épuisement des ressources naturelles, la dégradation voire la perte d'écosystèmes terrestres ou marins doivent nous inciter à modifier fondamentalement nos modes de pensée et d'action, et par là, de construction.
Les réglementations énergétiques plus contraignantes et la hausse du coût de l'énergie sont autant d'arguments supplémentaires en faveur d'un renversement de nos techniques constructives.

Et c'est début 2015 que la découverte de techniques de construction en paille a permis de relancer définitivement ce projet sur des bases que l'on pourrait qualifier de novatrices pour le marché immobilier belge même si l'utilisation de la paille dans la construction est loin d'être une nouveauté.

La construction en paille est probablement l'une des réponses les plus intéressantes que l'on puisse apporter aux nombreux et énormes défis environnementaux qui se profilent devant nous.
Différentes études ont démontré que lorsqu’on tend à diminuer sensiblement la consommation d’énergie à l’utilisation d’une habitation en travaillant sur la performance de l’enveloppe, on consomme proportionnellement davantage d’énergie grise liée à l’utilisation de matériaux de construction.
Selon le site ecoconso.be, un calcul plus complet permet de montrer qu'il faut autant d'énergie pour construire une maison classique que pour la chauffer pendant 40 ans (sur base d'une consommation de 2.500 litres de mazout/an) et de citer le chiffre impressionnant 700 000 à 1 000 000 de kWh d'énergie grise pour une maison moyenne.

C'est sur base de ces différents constats que le projet a été repensé, avec l'utilisation d'une ossature légère en bois associée à une isolation par ballots de paille.
Bois et paille, 2 matériaux on ne peut plus écologiques, sains, durables, renouvelables et à faible impact environnemental. Le projet "Au Boni d'Auge" concrétise cette volonté de changement vers des constructions tout simplement plus sobres.

Téléchargez les documents au format pdf

Pour tout contact et informations techniques :

Vincent Moureau
eb.tenyks[ta]045cod ♦ 57.74.84.684(0)23+ .T